Séances d’information gratuites

Mercredi 23 octobre

Un outil collaboratif entre les acteurs de la chaine logistique des chantiers

Mark Goossenaerts – Shipit

L’attractivité économique et sociale des villes concentrent de plus en plus de constructions et infrastructures neuves tout en nécessitant de rénover celles existantes. Couplées à de nouveaux concepts, lean ou just in time par exemple, dans la gestion des chantiers aux multiples acteurs, les activités de construction entrainent de plus grandes fréquentations de livraisons à charges partielles, compte tenu de la limitation en ville de la place de stockage sur chantier et des autres difficultés logistiques. Les activités logistiques sur et autour des chantiers causent ou exacerbent dès lors des inconvénients majeurs pour les citoyens des zones voisines des chantiers : congestion, sécurité, bruit, pollution de l’air, poussière, etc. Le projet du Brussels Construction Consolidation Centre consiste dès lors à doter les chantiers bruxellois d’un nouvel outil collaboratif et intelligent de mobilité et logistique urbaine des matériaux de construction. Le BCCC est un centre de consolidation des ressources couplé d’une plateforme numérique logistique cloud collaborative entre les différents acteurs de la chaine logistique des chantiers.

1 chantier, 50 entreprises – 1 planning coordonné des livraisons?

Peter Rapp – Co-fondateur, Teamoty

 Au début, il y avait un problème logistique sur un chantier qui manquait de place. Quelques années plus tard, voici une plateforme Web où chaque entreprise vient réserver ses créneaux de livraison, ses aires de déchargement et ses moyens de levage. Pourquoi ça marche ? Comment ça fonctionne ? Où cela nous mène-t-il ? Venez découvrir comment le digital peut être au service de la logistique de vos chantiers.

La visibilité au service de la logistique des chantiers

Yves de Blic – Multitel

La logistique des chantiers répond aux mêmes exigences que n’importe quelle supply chain. L’échange d’information entre les différents acteurs est nécessaire pour leur permettre de contrôler de bout en bout le bon déroulement des opérations. Plus le schéma de livraison est complexe (ruptures de charges, temps de stockage, transport multimodal) plus son suivi nécessite une visibilité qui sera d’autant plus efficace qu’elle sera le fruit d’une étroite coopération entre chacun des acteurs. Une telle démarche collaborative permettra alors :

  • une planification de l’approvisionnement des chantiers plus aisée
  • un meilleur taux de services
  • une logistique plus respectueuse de l’environnement
Florent Suain CSTC
Maxime Janssens CSTC

Comment le BIM peut-il vous aider à améliorer votre planification et vos calculs de coûts ? Nous chercherons des moyens de lier un modèle BIM à la planification ou à l’établissement des coûts. Quelles informations pouvons-nous utiliser à partir du modèle BIM et quelles sont les étapes nécessaires pour y parvenir ?

10:00 -10:10
Construire des bâtiments intelligents : un travail collectif Arnaud Deneyer CSTC
10:10-10:30
Bart Gentens Besix
10:30-10:50
Michael Peeters LAMMP(EN)
10:50-11:10
Smart Buildings even smarter through BIM
Gilles Ghyssaert (Spacewell Product Marketing Manager
11:10-11:30
Dirk Vanderlinden Arcadis
Cyber-security: the urgency
Georges Ataya (Vice-président, Cyber Security Coalition)
Sécurité de l’IoT
Sébastien Cabo (Analyste, CERT)
Sécurité mobile: comment protéger votre entreprise ?
Thomas Le Clerc (Product Manager Security, Orange Belgium)
Comment une assurance cyber fait la différence. Sonja Smits (Manager Product & Client Coordination, Fédérale Assurance) & Raf Duyver ( Financial Lines Manager, Zurich insurance)

l’intelligence artificielle avec un petit focus sur le BIM

L’intelligence artificielle démystifiée !

Mathieu Goeminne – Cetic

« Du robot destructeur de l’humanité à la société débarrassée de tout labeur, l’intelligence artificielle est à l’origine de nombreux fantasmes. Quelles en sont les origines ? En quoi est-elle différente des logiciels ? Est-elle unique ? Que peut-elle apporter à mon entreprise ? Est-elle destinée aux grands noms de l’high tech ? Au travers des réponses à ces questions, nous apporterons un éclairage sur la nature de l’I.A. et les avantages qu’elle peut apporter dans un contexte entrepreneurial. »

Comment l’intelligence artificielle peut déjà s’appliquer au secteur de la construction, via le BIM, et créer de la valeur.

Georges Caron -Kabandy 

“On parle du BIM depuis quelques années, mais les outils d’aujourd’hui et l’intégration du BIM comme réelle valeur ajoutée est encore un défi pour les acteurs de la construction. Pourtant le BIM est une source de données extraordinaire qui peut être exploitée rapidement. Grâce à la modélisation des données, l’intelligence artificielle appliquée à ces modèles peut également permettre de diminuer les marges d’erreur et diminuer les coûts de manière drastique. ”

La Belgique prend sa place dans le monde de l’intelligence artificielle

Christophe Montoisy – Thelis

« Nous vivons dans un monde qui évolue à une vitesse de plus en plus grande, la compétition est mondiale et les nouvelles technologies n’épargnent aucune couche de la société ni aucun secteur. L’intelligence Artificielle est pressentie comme une nouvelle révolution numérique. Pour que les entreprises puissent bénéficier des opportunités offertes par l’IA la Belgique s’est structurée et la Région Wallonne a dégagé des moyens pour aider les entreprises, la recherche et les travailleurs à monter dans le train. Lors de l’exposé, le Réseau IA et le programme DigitalWallonia4AI vous seront présentés pour que vous puissiez saisir les opportunités qu’offre l’I.A. en disposant des bons contacts, des bons partenaires, des bonnes informations et des sources de financement. Le Réseau I.A., votre lièvre dans la course de l’intelligence artificielle. »

Introduction  : Que signifient l’AR/VR pour la construction aujourd’hui ? Quelques applications concrètes et idées pour demain.

François Denis (CSTC)

“Depuis quelques années, le monde de la construction a entrepris sa conversion numérique. Le CSTC contribue d’ailleurs activement à cette transition au travers de son comité technique BIM & ICT et de nombreux projets de recherche grandissant. En effet, le BIM, la modélisation 3D généralisée et la puissance grandissante de nos équipements techniques ouvrent de nouvelles possibilités aux acteurs de la construction. C’est ainsi que le monde de la visualisation s’est rapproché de la réalité virtuelle pour les possibilités qu’elle offrait en termes d’immersion et de compréhension d’un bâtiment. C’est donc naturellement que le CSTC s’est engagé dans l’inventaire, la recherche et le développement de technologies immersives et de la réalité étendue (XR) spécifiques pour le monde de la construction. »

La réalité virtuelle, comment cette technologie peut répondre aux attentes de vos clients.                   

Jean-Marc Duyckaerts (CEO de Nirli)

  • Comment évoluent les attentes de vos clients ?
  • Où placer la valeur ajoutée de la réalité virtuelle dans vos processus de création et de vente ?
  • Comment arriver à mettre le pied à l’étrier ?
La réalité virtuelle, un nouvel outil pour l’entrprise de construction
Maxime Detollenaere – Gestionnaire de chantier« Au travers d’un témoignage, Monsieur Detollenaere de l’entreprise « Bernard Construction – Groupe Cordeel »  vous proposera de découvrir pourquoi et comment ils ont recouru à la réalité virtuelle. Cet exposé permettra d’appréhender les enjeux, les avantages, les questionnements et les points d’attention pour une entreprise de construction à utiliser  cette technologie. »
La réalité virtuelle : applications en bureau d’architecture 

Benoît Lemmens – Atelier Moneo

«  L’atelier Moneo est spécialisé dans la réhabilitation, la conservation et la restauration de bâtiments et de sites patrimoniaux. A chaque stade de ses projets, la méthodologie de l’atelier vise à offrir un espace et une structure propices à l’échange de connaissances entre les différentes personnes engagées dans la préservation du patrimoine. Pour garantir ce modèle collaboratif, il  s’appuie sur les technologies comme le scan 3D, l’impressions 3D, les maquettes numériques ou la réalité virtuelle. Grâce à ces techniques, l’atelier développe des outils spécifiques qui permettent de traiter la quantité importante de données produites et de mettre en place des supports de communication efficaces. A travers l’utilisation de la réalité virtuelle, l’atelier Moneo offre des expériences immersives au cœur de ses projets mais travaille également sur la sensibilisation des jeunes en leur offrant l’opportunité de découvrir les savoir-faire essentiels à la préservation de notre patrimoine. »

Découvrez cpro, le logiciel de calcul gratuit du CSTC .
Le CSTC veut soutenir l’entrepreneur dans ses tâches quotidiennes . Avec cpro, vous pouvez faire des devis, des factures et des calculs ultérieurs . Tous utiles dans un seul programme gratuit en ligne . Intéressé ? N’hésitez pas à venir à cet intéressant atelier. Maxime Janssens CSTC

  Comment allier artisanat et technologie au service de son savoir-faire ?

Anthony Cognaux – Design Stone

Il est souvent entendu que les robots et les métiers de la construction ne font pas bon ménage. Anthony Cognaux de l’entreprise Design Stone vous présentera comment il a pu tirer profit des technologies au service de son atelier de marbrerie/taille de pierre en améliorant les performances de sa production, en augmentant les compétences et surtout  en conservant le savoir-faire artisanal du métier.

Les technologies au service du secteur du bois

Laurent Riche – Stabilame

Bruno Riche – Menuiserie Riche

« Sur 13 Ambassadeurs Industrie 4.0 (tout secteur confondu), 5 se sont révélés être du secteur de la construction bois ;  preuve que ce secteur a de réelles opportunités à saisir pour relever les défis de demain. Pour ce faire, Laurent Riche et Bruno Riche présenteront comment ils ont pu faire évoluer leurs entreprises respectives, Stabilame (systèmes de construction en bois) et Menuiserie Riche, en intégrant pas à pas de nouvelles technologies au service de leur production et de leur savoir-faire.»

Table ronde : questions-réponses

Jeudi 24 octobre

10h Intro BIM  Pauline Dewez CSTC
Contenu: Contexte –  Le BIM, un enjeu stratégique et économique; Qu’est-ce que le BIM ? (significations de l’acronyme, usages, etc.); BIM dans un projet (exemples d’application en fonction des phases du projet, les documents qui donnent un cadre (protocole, BEP, etc.)); BIM en entreprise: bénéfices et freins, etc.; Discussion ouverte: quelles sont les attentes des participants avec le BIM ? Quelles évolutions voient-ils pour leur métier ?Témoignage 1 (Divers – 20 min)

  • Des entreprises générales expliquent la manière dont ils ont impliqué leurs sous-traitants dans le processus BIM + comment changent les rôles d’un deviseur-métreur, gestionnaire de chantier, conducteur de chantier, etc.

11h Intro BIM partie 2 (focus sur la profession de la construction )

  • Partie destinée aux entreprises sous-traitantes des secteurs suivants (enveloppe et techniques spéciales) : techniques spéciales (chauffage/sanitaire), menuiseries extérieures, enduits extérieurs (ETICS), toitures plates et inclinées, gros oeuvre.
  • Cette partie est aussi intéressante pour les entreprises générales qui veulent impliquer leurs sous-traitants dans un processus BIM.

Témoignage 2

  • Des entreprises sous-traitantes (des secteurs cités ci-dessus) viennent témoigner :
  • Quels changements dans la façon de remettre une offre de prix ?
  • Quels changements le BIM implique sur chantier ?
Le drone pour la construction : un outil polyvalent
Samuel Dubois CSTC
Présentation du projet ID2Move
Patrick Massaert ID2Move
iCity : la modélisation par aérotriangulation
Gérald Tilmant Bureau de dessin Tilmant
L’utilisation du drone sur chantier

Milan Reniers Besix

L’automatisation des processus de traitement et l’I.A. au service des informations acquises par drone
Jean-François Fiasse Sky4D

Meet and greet digital road constructors (FR) – CRR

Votre entreprise de construction routière emprunte-t-elle déjà l’autoroute du numérique ? Vous avez participé au Digi-Barometer ? Vous n’en avez pas encore eu l’occasion ou le message vous a échappé ?

Venez dans tous les cas à l’atelier interactif du CRR (en français dans la salle 5A, en néerlandais dans la salle 5B) ! Vous y appendrez plus sur les résultats du Digi-Barometer, les outils pour la numérisation de la construction routière, leur application optimale et comment en tirer la meilleure partie comme atout dans un marché en constante évolution et hautement concurrentiel. Ecoutez, pensez, débattez avec nous !

Programme (sous réserve) Modérateur: Xavier Cocu – Coordinateur Innovation au CRR 

Présentation des résultats du Digi-Barometer

Quel est le degré de numérisation de la construction routière ? Les nouvelles applications – de l’ERP à l’enregistrement des prestations sur chantier en passant par le BIM – sont-elles intégrées ? Les possibilités d’une gestion efficace des processus et des coûts sont-elles utilisées de manière optimale ? Afin de mesurer et de stimuler la numérisation dans le secteur, le CRR, les fédérations sectorielles et des partenaires faisant autorité dans le secteur ICT ont lancé le Digi-Baromètre, un outil en ligne gratuit.

Toutes les entreprises de construction routière ont été invités à y participer. Elles pouvaient ainsi mesurer leur degré de numérisation et vérifier leur niveau de performance au sein du secteur. Johan Maeck présentera les résultats de ce benchmark et en tirera des leçons.

 Trois études de cas

Le Digi-Barometer a également comme objectif de partager le savoir-faire numérique développé. Par le biais de trois études de cas, l’application réussie et les possibilités de technologies et développements récents seront présentés, pour ensuite faire l’objet d’un débat et d’un échange d’idées entre les participants :

  • ERP – La numérisation du flux de travail;
  • Track & Trace – Mesurer, c’est savoir;
  • BIM – La modélisation numérique pour et par les entreprises de construction routière.

Le CRR, votre partenaire en construction routière numérique &  BIM for Roads

Le Digi-Barometer reste en ligne et un rapport d’analyse sectoriel sera produit tous les deux ans. Ainsi, nous pourrons suivre l’évolution de près. Mais ce n’est pas tout : les chercheurs du CRR réfléchissent et anticipent aussi avec vous.

Réception

Vous avez encore des questions ou des idées que vous souhaitez partager ? Venez à la réception que nous organisons à partir de 12h00 sur le stand commun CRR-CSTC-CC. Avançons ensemble sur l’autoroute du numérique !

Concours étudiant pour les étudiants ou doctorants qui font des recherches sur le BIM ou les aspects numériques dans le secteur de la construction. Les présentations sont en anglais.

Pour les professionnels à la recherche de nouvelles recrues, c’est l’occasion idéale de faire la connaissance de futurs talents et éventuellement de les recruter !

Pour les étudiants/doctorants, c’est l’occasion pour se distinguer auprès de potentiels recruteurs et valoriser une recherche ! Deux prix (ordinateurs ou équivalent) sont également à gagner.

Vous désirez participer ? Inscrivez-vous vite via le lien suivant : https://forms.gle/9Y2ERvmF69Z89WVPA

Les applications de mesure 3D dans le secteur de la construction aujourd’hui et demain : introduction et cadre général
Samuel Dubois CSTC
Scanner laser et caméra 360° pour la numérisation 3D en intérieur
Elliott Hillaert – Panoraman
Dirk Vanderlinden Arcadis
La numérisation au service du patrimoine
Benoit Lemmens Atelier Moneo
Numérisation 3D par la plateforme PANORAMA de l’ULB
Rudy Ercek ULB

Techbim, un écosystème ouvert

Techbim est le prototype d’une nouvelle forme de collaboration dans le monde numérique. Cette présentation vous permettra de découvrir ce qu’est un « écosystème ouvert », ainsi que sa valeur ajoutée pour vous-même et vos partenaires. BIM to the next level. Construction 4.0.

« Use case » d’un utilisateur de Techbim
Présentation de Damien Picard de Boydens.

Boydens a été l’un des premiers à reconnaître le potentiel considérable de ce type d’écosystème ouvert. La société a très bien compris qu’il s’agit là du début d’une belle aventure, et se fera un plaisir de partager ses premières expériences avec le public.

« Use case » d’un fabricant de Techbim

Présentation de Wim Tas de ThorbiQ.

ThorbiQ est une plate-forme qui permet aux fabricants de se connecter à Techbim à partir de données. Jaga a été l’un des premiers fabricants à réaliser que cette initiative ouvre la voie vers l’utilisateur. Cette séance abordera leur approche.

L’échange d’informations : plan d’exécution BIM et les conventions de modélisation BIM’
Maria Huerdo Fernandez CSTC

Découvrez cpro, le logiciel de calcul gratuit du CSTC .
Le CSTC veut soutenir l’entrepreneur dans ses tâches quotidiennes . Avec cpro, vous pouvez faire des devis, des factures et des calculs ultérieurs . Tous utiles dans un seul programme gratuit en ligne . Intéressé ? N’hésitez pas à venir à cet intéressant atelier . Maxime Janssens CSTC

Michael de Bouw CSTC
Samuel Dubois CSTC